Forum de la promotion Gabrielle Vincent Index du Forum Forum de la promotion Gabrielle Vincent
forum de la promotion 2006-2007 de l'école Emile Cohl, à Lyon.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

No country for old men. [Film Road Movie Thriller]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la promotion Gabrielle Vincent Index du Forum -> Coups de Coeur -> Cinéma
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
vivien
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2007
Messages: 1 681
Localisation: lyon

MessagePosté le: Mer 30 Jan 2008 - 20:26    Sujet du message: No country for old men. [Film Road Movie Thriller] Répondre en citant



http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18780509&cfilm=110096&am…


Le nouveau film des frères Coen incarne pour moi la Claque de ce début d'année.

Il s'agit d'un mélange de thriller et de road movie à la texane. Son originalité est de miser tout sur les effets sonores et les dialogues. La voix des acteurs est tout simplement envoutante ou inquiétante et les réalisateurs ont pris plaisir à jouer avec l'ouie du spectateur.

On se laisse bercer par des bruits naturels et les frottements des mouvements des personnages pour soudainement se prendre un hypercut dans les gencives avec un coup de feu qui retentit ou le bruit caractéristique de "l'arme" du tueur, de sa mise en place et de cette manière si originale de pénétrer chez ses victimes.... De plus le film n'a pas de BO ce qui ne se ressent absolument pas, le must est d'aller voir ce film dans une salle à l'installation sonore reconnue et qui ne fait pas l'erreur de diffuser le film en VF.

La photographie du est tout aussi remarquable avec de nombreux plans contemplatifs mais jamais laborieux ni anesthésiants.


On est loin du thriller commercial formaté. Le film nous plonge dans une amérique du mythe avec suffisamment d'originalité pour ne pas sombrer dans les poncifs et dans le "je te vois venir". La fin est surprenante à tout point de vue et puis quel plaisir que de rire à l'un des dialogues à l'humour macabre et au ton nonchalant que seul l'accent américain mâchonné peut rendre.

Le personnage du tueur est à lui seul une petite oeuvre d'art aussi inquiétant et fou que fascinant.

On retrouve un peu du Fargo, dans ce film, avec toujours une sorte de morale ou plutôt de méditation à fouiller.



Je remercie Solène de m'avoir fait découvrir le UGC de la station masséna qui a grandement contribué à l'appréciation de ce précieux film.

UGC Lyon - Astoria
31, cours Vitton 69006 Lyon
_________________
Quand j'écoute trop Wagner, j'ai envie d'envahir la Pologne. Woody Allen

Arrêtez tous ! Arrêtez tous !.... Surtout très important.... il faut ranger les pinces.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 30 Jan 2008 - 20:26    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
vivien
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2007
Messages: 1 681
Localisation: lyon

MessagePosté le: Mer 30 Jan 2008 - 21:18    Sujet du message: No country for old men. [Film Road Movie Thriller] Répondre en citant

une critique que je viens de trouver et qui corrobore à peu près ma propre perception du film même si celui ci ne parle pas du travail de "sonorisation du film" qui pour moi est essentiel.
Peut être que cela décidera certains.



Un nouveau film des frères Cohen est toujours un événement, d’autant plus lorsque ceux-ci reviennent au genre qui a fait leur renommée, le polar. Et là il faut bien avouer qu’après quelques films sympathiques mais mineurs, comme Ladykillers ou Intolérable Cruauté, les frérots reviennent en pleine forme. No Country for old Men est un film plastiquement magnifique, réalisé de main de maître, au suspense tendu et à l’humour noir ravageur. Bref, presque un best of des films du duo.

Le récit simple mais implacable entraîne les personnages (et par extension le spectateur) dans une spirale de violence dont aucun ne ressortira indemne. Le film est porté par un trio d’acteurs géniaux, un Tommy Lee Jones émouvant en shériff dépassé par les événements, un Josh Brolin tellement avide qu’il perd tout sens des priorités et entraînera sa famille dans sa chute. Mais c’est surtout la prestation hallucinée de Javier Bardem que l’on retient. Javier Bardem qui incarne à la perfection ce tueur froid, méticuleux, implacable et à la coupe de playmobil. Un homme dont la vie est régie par des valeurs propres, desquelles il ne dévie jamais. Un personnage haut en couleurs et proprement terrifiant, qui a une utilisation bien particulière d’une bouteille d’oxygène sous pression. C’est bien simple, à chacune de ses apparitions il glace le sang du spectateur qui se demande combien de cadavres il va encore semer derrière lui. Rien que grâce à ce personnage, le film est bourré de suspense et réellement tendu, magnifié par la photographie et par la réalisation au couteau des frères Cohen au sommet de leur art. Certaines scènes sont terriblement stressantes, comme ce passage où Josh Brolin attend la venue du tueur dans sa chambre d’hôtel.

Mais pourtant, le film regorge aussi d’humour. Un humour noir et décalé, marque de fabrique des frères (remember Fargo). Un humour pas forcément accessible tout de suite tant il semble parfois incongru, mais pourtant ravageur et jouissif quand on s’y attache. La très grande force du film, c’est de constamment naviguer entre le suspense et l’humour sans que le second ne vienne parasiter le premier. On peut prendre comme exemple parfait de cela la scène où Javier Bardem se rend dans une station service et harcèle le pauvre pompiste. Une scène à la fois hilarante et terrifiante.

Le seul regret que j’ai, c’est que tous les acteurs parlent avec un accent texan du plus bel effet et que malheureusement je n’ai pas pu saisir toutes les subtilités des dialogues, entre autres la fin très étrange (Tommy Lee Jones a vraiment un accent affreusement dur à comprendre). Il faudra donc que je le revoie lorsqu’il sera sorti en DVD. Je me sacrifierai avec délectation…

_________________
Quand j'écoute trop Wagner, j'ai envie d'envahir la Pologne. Woody Allen

Arrêtez tous ! Arrêtez tous !.... Surtout très important.... il faut ranger les pinces.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
oliboul
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2007
Messages: 881
Localisation: Paris Paris...

MessagePosté le: Jeu 31 Jan 2008 - 12:24    Sujet du message: No country for old men. [Film Road Movie Thriller] Répondre en citant

j'y vais tout à l'heure, j'ai hate d'y être, c'est un film que je veux voir depuis fort longtemps! Wink
_________________
Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaabraaaaaaaaacarambaaaaaaaaaaaaaar


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:49    Sujet du message: No country for old men. [Film Road Movie Thriller]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la promotion Gabrielle Vincent Index du Forum -> Coups de Coeur -> Cinéma Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
The Yellow Pages - © Wesley - Contact
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com